LOL

Si Facebook avait un bouton “je n’aime pas”, le taux de suicide chez les adolescents monteraient en flèche.


2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *