Saviez-vous que ?

De nos jours, un étudiant moyen du lycée a le même niveau d’anxiété qu’un patient psychiatrique moyen aurait eu dans les années 1950.