Saviez-vous que ?

Une étude a révélé que les enfants qui sont très sélectifs vis à vis de leur nourriture sont plus susceptibles de développer de l’anxiété, de la dépression ou de l’hyperactivité lorsqu’ils grandiront.