Saviez-vous que ?

Le lycéen aujourd’hui a le même niveau d’anxiété que le patient psychiatrique en moyen dans les années 1950.