Saviez-vous que ?

En 1986, l’infirmière Sandra Clarke n’a pas pu rester avec un patient mourant qui lui avait demandé de rester avec lui. Quand elle revint, le malade était mort seul. En 2001, elle a joué un rôle clé dans le démarrage de l’initiative “No One Dies Alone” (personne ne meurt seul), un programme où les bénévoles restent au chevet des patients en phase terminale qui n’ont ni famille ni amis. Le programme est maintenant mondial.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *